3. Les personnages

lundi 20 février 2006.
 

Héraclès : fils de Zeus et de la mortelle Alcmène, il est un demi-dieu. Il en éprouve une difficulté à se situer en ce bas-monde. Il est colérique et fait parfois de grosses bêtises. Il en éprouve un tel sentiment de culpabilité qu’il irait jusqu’en Enfer pour se racheter.

Eurysthée : c’est le cousin d’Héraclès. Il n’a pas la force de son cousin, mais il est roi. Il est mandaté par la déesse Héra pour envoyer Héraclès à la mort une douzaine de fois. Il est dans un rapport de rivalité/attirance à l’égard de son cousin

Hermès : messager des dieux, il fait le lien entre l’Olympe et les mortels. Il est un précieux conseiller pour Héraclès. Il est aussi peu scrupuleux, et il exploite à loisir le potentiel médiatique de son poulain Héraclès. N’est-il pas d’ailleurs le dieu des marchands et des voleurs ?

Zeus : chef des dieux, il est aujourd’hui un peu fatigué. Le monde des hommes est devenu complexe, et il sent bien qu’il perd de son autorité. Il compte sur son fils Héraclès pour regagner un peu de crédit.

Héra : épouse de Zeus, elle est nécessairement jalouse. Belle-mère d’Héraclès, elle semble le harceler continuellement, mais on peut dire aussi qu’elle s’occupe de lui, en un mot qu’elle l’élève - ce que ne fait pas Zeus.

Mégara, Alceste, Iole : femmes d’Héraclès, elles sont, pour différentes raisons, des femmes déçues. Elles ont cru pouvoir détourner le héros de son errance et de sa solitude. Mais si Héraclès peut tuer tous les monstres, il ne peut fonder ni royaume, ni foyer.

L’ouvrier : homme du peuple, il exprime une admiration et un espoir démesurés en Héraclès. Plus tard, il montrera une jalousie et une rancune tout aussi passionnées.

Répondre à cet article

Forum